10 ans de collages – Expo #01 – Suite et fin

À la demande générale, voici des photos (merci Corinne et Patrick) de l’exposition de collages que j’ai eu l’occasion de donner au domicile de Corinne & René (Lille Bois-Blanc). Une très belle soirée et de beaux moments d’échanges. Un certain nombre de cadres ont trouvé preneurs. Sniff… mais je suis ravi de pouvoir garnir d’autres murs. À quand la prochaine expo à domicile ? N’hésitez pas à me contacter si ça vous branche.

Rejoindre la conversation

4 commentaires

    1. Ah oui, c’est clair que les amis ont de l’espace libre chez eux. D’ailleurs au démontage, les murs étaient vide… Mais ils en ont gardé quelques-uns. Après ça peut être une expo plus petite à quelques collages (mais bien choisis)… Merci de l’intérêt que tu portes à cette démarche. @ bientôt.

  1. Nom d’un petit bonhomme, je n’arrive pas à retrouver notre dernier échange. 🙁 j’ai fini de lire ton livre… que j’ai apprécié.
    Dis donc le professeur tout de biais à trouvé une bonne excuse pour n’en faire qu’à sa tête avec le Montauboutois..
    Dis ta vu Montechristo, non j’ai vu monter personne…;-)
    Itinéraire d’un courrier égaré : hye man, le premier mot me parle, je me revois avec mes poncho et mes sabots aux semelles de bois. Bref! Jubilatoire la nouvelle sur la poste, quand même les ordis leurs simplifient la tâche, avant ils devaient éplucher le bottin. En tous cas il se pose des questions existentielles, qui m’ont donné à réfléchir..:-) registre de naissance: Montaubout en Afrique, le pauvre agent à baissé les bras, le cheminement m’a fait penser à la mer est démontée… le puits du fou: comme quoi aller au fond du puits peut se révéler dangereux, mais peut aider à accumuler des idées ou des histoires… partager fait partie de la vie. L’ inauguration avec un petit clin d’œil à Lille. J’aime bien l’estimation des heures selon les montres… et en plus, c’est pas faux. Un feu tricolore inutilisable arrivant dans un corbillard repeint… où vas tu chercher tout ça? L’inauguration tourne au fiasco, une histoire sans queue ni tête mais avec un boubou… georepartout…cf Geotrouvetout le canard inventeur, il a des idées pas mal, après être bricoleur ne s’improvise pas;-). La fête nationale et le majoritaire qui ne l’est pas car lui même divisé, bien trouvé. Didgeridoo en tubes PVC me fait sourire et on ne peut éviter l’élection de la Miss. La culture Montauboutaise est bien particulière et ne ressemble à aucune autre tant par la durée que sur les activités. Une chanteuse islandaise, il y en a tellement de connues que j’hésite. Dommage qu’elle et la chorale craignent le froid. Beaucoup d’humour et de second degré dans cette nouvelle : j’aime. Les mousbaks: la folie peut emmener loin des sentiers balisés mais c’est le pauvre pilote qui en payé le zing cassé. Fetna Mamadoubaba. On reste celui que l’on est quelque soit le nom ,mais parfois on préfère reprendre son nom de jeune-fille. 😉 Montaubout Montaubou , tu pointes bien les dérives qui permettent aux différents partis de s’exprimer, l’un allant toujours à l’encontre de l’autre et aucune des parties ne voulant céder, voir accepter un compromis et tout ça alors que des gens dorment dans les rues, et n’ont rien à manger, ça c’est grave. La ce n’est qu’une querelle de clochers euh non de clocher, quoiqueby à t il une église à Montaubout. Le montaubus tour: attention à l’usurpation de nom. La station météo logique ne l’est pas mais elle est pleine de surprises et meteorologue a gardé quelques séquelles de son ancien metier;-). Un peti train qui vient de loin: bravo pour son ingéniosité à Jean Albert Du rail qui a su transformer le train- train quotidien. Rodolfe Vanbitenbetg avec un nom comme ça pas étonnant que les pénis aient le rôle principal. Le professeur tout de biais, j’ai remarqué quelques similitudes avec toi, surtout après avoir vu ta vidéo, nous avons eu un fou rire ma soeur et moi. Voilà… merci pour ce bon moment en compagnie de personnages étonnant et d’une plume fluide et agréable à lire. Bonne soirée. Maryline.

    1. Bonsoir Maryline,
      Ton commentaire me fait grandement plaisir à lire ! Les livres continuent à vivre sans nous et parfois des lectrices comme toi viennent nous en recauser. C’est un vrai plaisir. Il faudrait que je fasse un tome 2, mais il y a tant à faire et à défaire… Je croise régulièrement ta figurine dans mon atelier et je me dis que je suis gâté ! Merci et à bientôt à Seclin, Montaubout, sur la toile ou ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *